Tour de nuit

 
Du monticule bleu qui occupe le centre de l’espace, une force gravitationnelle s’exerce vers l’extérieur. Le joueur, repoussé aux abords du monde, ne peut contrôler que vaguement sa trajectoire. Une fois les limites du monde franchies, il est ramené à son point de départ : ce monticule dont le bleu métallique se détache sur le noir impénétrable du sol.

Au fil de chacune des “vies” du joueur, une ligne blanche se dépose à ses pieds, description exacte de sa trajectoire. C’est en tentant de suivre à la trace les trajectoires des « vies » passées que l’obscurité perd progressivement de son intensité. Se dévoile un environnement chaotique où s’entassent en désordre lampadaire et bancs de gare.

>Téléchargement<

 

15338850_10211412904018872_3641211095903754263_n